admin

58 POSTS 0 COMMENTS

Ciné-rencontres Cinéma Lux du buisson de Cadouin

Retrouvez chaque trimestre la « carte blanche » de programmation de L'oeil lucide au cinéma Lux Louis Delluc du Buisson de Cadouin, entièrement consacrée au cinéma documentaire de création, pour découvrir des films qui portent un regard singulier sur le monde, accompagnés par des réalisateurs.

18h30

Découverte du travail de Joël Curtz avec son film La mariée, réalisé en 2012.
Joël sera accueilli en résidence « coup de pouce » à L’œil lucide en décembre 2014.

La Mariée
Joël Curtz, 2012, 40 min

Les deux artistes Pippa Bacca et Silvia Moro quittent Milan en robe de mariée. Avec une seule préoccupation: l’ouverture aux autres. Au cours de ce voyage-performance en autostop, les deux femmes décident de se séparer et Pippa trouve la mort en Turquie. Le film part à la recherche de son souvenir.

(Première mondiale en compétition à l’IDFA - Une production Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains)

la-mariée_soeurs

la-mariée_poster

20h30

Rencontre avec le réalisateur Denis Cointe, qui sera en résidence « coup de pouce » à L’œil lucide à cette période. Il nous présentera son travail en cours et sa démarche à travers le film de Digna Sinke.

Nature et Nostalgie
Digna Sinke, 2010, 88 min

L'île Tiengemeten a été reprise à la mer et remodelée pour fournir une terre agricole fertile. Dans les années quatre-vingt-dix, il a été décidé de laisser la croissance naturelle reprendre le contrôle de l'île. Il a fallu dix ans pour formuler les plans, trouver des fermes de remplacement aux agriculteurs et lever les fonds.
En 2006, on a commencé à remodeler l'île : les routes en asphalte ont été détruites et remplacées par des ruisseaux, des arbres ont été abattus, d'autres plantés, de vieilles digues ont laissé place à de nouvelles.
Digna Sinke a suivi les transformations du paysage sur une période de treize ans, collectant aussi les changements dans sa propre vie. La temporalité et la nature éphémère des choses sont les thèmes porteurs du film.

nature-et-nostalgie

Le festival de cinéma Les Rencontres du Réel fête ses 5 ans !

Cette édition anniversaire est l'occasion pour L’œil lucide de célébrer 5 ans d'action culturelle et d'implication sur le territoire, de partenariat et de dialogue associatif autour du cinéma documentaire de création : nous vous donnons rendez-vous durant tout le mois de novembre 2014 en différents lieux pour suivre une riche programmation.

« Vivre ensemble ici » : ouverture du festival à Monpazier avec Lalinde en transition
On pensera la place de l'homme dans la nature lors d'une séance ciné-goûter à destination des enfants et de toute la famille. La programmation trouvera son prolongement avec une discussion-atelier avec le mouvement de Lalinde en transition. Paysage, ruralité, réflexion sur le territoire, organisation institutionnelle, écologie et environnement seront au cœur de la rencontre-débat avec le cinéaste Dominique Marchais.
Un apéro musical mettra un petit air de fête avant d'ouvrir le festival avec un film de Pierre Perrault, chef d’œuvre du cinéma québecois qui montre l'esprit de solidarité entre générations et la transmission des aînés vers les jeunes à travers la chronique d'une population d'une petite île près de Québec.

« Questions de société et cinéma engagé » : nos rendez-vous en médiathèques
Plusieurs ciné-débats en présence de la cinéaste Manuela Frésil et de la monteuse Charlotte Tourres à La Force, Bergerac, Lamonzie-Saint-Martin et Cours-de-Pile nous feront connaître des écritures cinématographiques justes et puissantes qui disent quelque chose du monde du travail, de la prostitution, de la vie des migrants.

« Le corps à l'épreuve » : en partenariat avec la gare mondiale
Pour fêter notre partenariat avec La gare mondiale de Bergerac, nous avons concocté une drôle de séance qui va vous étonner ! C'est rare et c'est à découvrir absolument : un croisement de regard autour des courts-métrages du cinéaste polonais Bogdan Dziworski et d'une performance dansée du Collectif a.a.O.

« This is MUSIC ! » : partenariat avec Day-off
D' étonnements en expérimentations, faisons le plein d'énergie autour d'une programmation musicale ! Le film culte sur le musicien Fred Frith, suivi de courts-métrages expérimentaux assortis de concerts vitaminés dénichés par DAY-OFF rien que pour le plaisir des yeux et des oreilles.

« Actualité du cinéma documentaire » : nos rendez-vous au cinéma Lux avec ATIS
Vous êtes habitués des séances de L’œil lucide au Cinéma Lux du Buisson de Cadouin. Pour célébrer comme il se doit le cinéma documentaire de création, nous avons choisi de clôturer cette édition anniversaire en salle autour de plusieurs films en avant-première, en présence des réalisatrices Anna Feillou et Anne Dupouy, accueillies en résidence par L'oeil lucide. L'après-midi sera ponctuée d'un atelier des auteurs d'ATIS autour de la démarche de la réalisatrice Natacha Cyrulnik.
Un DJ plein de surprises nous fera voyager jusqu'à la séance de clôture dédiée au dernier film du réalisateur Mehran Tamadon, grand prix du Cinéma du Réel, en avant première au cinéma Lux.

L'équipe de L’œil lucide vous souhaite une belle édition anniversaire et vous attend pour souffler les bougies !

afficheweb-RR5

"Vivre ensemble ici" I Monpazier - salle des fêtes I Prix libre

14h30 - séance 1 - « Ciné-goûter »

Séance découverte à vivre en famille !
Quand dessins, animations et musique se mêlent au cinéma, cela donne des films différents que les enfants n'ont pas l'habitude de voir !
3 courts-métrages étonnants, c'est autant de clés pour comprendre le monde qui nous entoure et la place de l'homme dans la nature.

La séance sera suivie d' un atelier-discussion à destination des enfants et des parents avec le mouvement Lalinde en transition.

SPIRALES de Marie Daniel
France – 2006 - 28 min

8nov_spirales

Il nous arrive parfois des rencontrer des animaux étranges avec lesquels nous n'avons aucune ressemblance. L'escargot est de ceux-là.
Il est pourtant partout, dans les jardins comme dans les histoires d'enfants. Allant contre notre habituelle volonté de rapidité et d'efficacité, l'escargot nous invite à prendre le temps.
Prendre le temps ?... N'est-ce pas ennuyant ? Peut-être pas... Mais alors, prendre le temps de quoi faire ?
De regarder et écouter.

PLASTIC AND GLASS de Tessa Joosse
France – 2009 – 9 min

8nov_plastic-and-glass

Dans une usine de recyclage du nord de la France, les ouvriers se rejoignent pour chanter en chœur, et même les camions les rejoignent et font presque un ballet. Du fonctionnement des machines prodigieuses jusqu'au travail manuel de triage, le film montre le processus de recyclage. Le bruit qui accompagne le travail devient une cadence et le son de l'usine devient un rythme constant.

SAUVAGES DANS LA VILLE de Yann Marquis
France – 2004 - 13 min

8nov_sauvages-dans-la-ville

Si l’homme n’existait pas, le végétal recouvrirait la presque totalité du globe terrestre.
Mais l’homme a fait son apparition et, avec lui, il a imposé la ville, cet écosystème isolé du monde sauvage, cet univers où le végétal, hormis dans quelques rares espaces strictement délimités, n’a pas sa place. La victoire de l’homme sur le monde des plantes paraît donc totale... Mais est-ce si sûr ?
À son rythme, silencieux et implacable, le règne végétal prend possession de l’espace urbain. C’est ce formidable dynamisme que le film “Sauvages dans la ville”, métaphore sur le thème de la résistance, se propose de mettre en image et en musique.

16h00 - Atelier-discussion – Lalinde en Transition

Lalinde en transition est une initiative qui part des citoyens du territoire lindois et s’appuie sur l’existant dans le but de bien vivre dans un environnement équilibré. Parce que c’est au niveau local qu’on peut inventer des solutions bien adaptées à la réalité et passer à l’action ; parce que c’est près de nous que se trouvent les gens, les ressources et les solidarités pour agir.
L’art et la créativité sont d’une grande puissance pour changer notre perception de ce qui est possible dans le monde. L’initiative de transition doit être artistique, imaginative et festive. La vision positive y est déterminante.

Autour d'une animation ludique nous invitons, petits et grands, à construire ensembles une œuvre éphémère et échanger sur cette démarche.

17h30 – séance 2

LA LIGNE DE PARTAGE DES EAUX de Dominique Marchais
France - 2014 – 108 min - en présence du réalisateur

8nov_ligne-du-partage-des-eaux

La Ligne de partage des eaux s’inscrit dans le périmètre du bassin versant de la Loire, de la source de la Vienne sur le plateau de Millevaches jusqu’à l’estuaire.
Le bassin versant, et non pas le fleuve Loire ! C’est-à-dire le plan incliné vers la mer, la totalité de l’espace irrigué, pas seulement le trait de la rivière. C’est-à-dire les zones d’activités et les zones humides, les fossés et les autoroutes, les salles de réunions et les chantiers. Car l’eau est partout, dans les sols, dans les nappes, dans l’air, circulant, s’infiltrant, s’évaporant et partout reliant les territoires entre eux, désignant leur interdépendance, nous faisant rêver à leur solidarité.
La ligne de partage des eaux n’est donc pas seulement cette ligne géographique qui sépare des bassins versants mais elle est aussi la ligne politique qui relie des individus et des groupes qui ont quelque chose en partage : de l’eau, un territoire, un paysage.

20h00 – APERO MUSICAL !

Venez avec votre instrument pour mettre un petit air de fête à l'heure de l'apéro !

21h30 – séance 3

POUR LA SUITE DU MONDE de Pierre Perrault, Michel Brault, et Marcel Carrière
Canada - 1963 - 105 min

8nov_pour-la-suite-du-monde

Deux raisons ont attiré les cinéastes à l'Île-aux-Coudres : la langue et la pêche aux marsouins (bélugas). Mais, au travers du langage et des gestes quotidiens de la pêche, s'est révélé tout un esprit mythique où figurent les mystères de la lune, le culte des ancêtres, la puissance des marées, la conception sacrale de la tradition, un sentiment d'identification au règne animal.
Les discussions, les scènes exubérantes de la mi-carême, le travail en mer au rythme de la lune et des marées font de ce film, non pas un documentaire, mais une fresque où sont décrits les motivations, les mythes, les légendes d'un peuple de la mer.

{ Premier prix festival international du film et de la vidéo de Columbus (Etats-Unis) 1966 }

"Questions de société et cinéma engagé" I Lamonzie Saint Martin - Médiathèque I Entrée libre

20h30 - séance 4

ENTREE DU PERSONNEL de Manuela Frésil
France - 2011 - 59 min – en présence de la réalisatrice

14et15nov_Entree-du-personnel

Ce film a été réalisé à partir des récits de vie des ouvriers des grands abattoirs industriels.
"Au début, on pense qu’on ne va pas rester. Mais on change seulement de poste, de service.
On veut une vie normale.
Une maison a été achetée, des enfants sont nés.
On s’obstine, on s’arc-boute.
On a mal le jour, on a mal la nuit, on a mal tout le temps.
On tient quand même, jusqu’au jour où l’on ne tient plus.
C’est les articulations qui lâchent. Les nerfs qui lâchent.
Alors l’usine vous licencie.
À moins qu’entre temps on ne soit passé chef, et que l’on impose maintenant aux autres ce que l’on ne supportait plus soi-même. Mais on peut aussi choisir de refuser cela."

{ Grand Prix de la Compétition Française FIDMarseille (Festival International de Cinéma) 2011 }

"Questions de société et cinéma engagé" I Cours de Pile - Médiathèque I Entrée libre

20h30 - séance 5

ENTREE DU PERSONNEL de Manuela Frésil
France - 2011 - 59 min – en présence de la réalisatrice

14et15nov_Entree-du-personnel

Ce film a été réalisé à partir des récits de vie des ouvriers des grands abattoirs industriels.
"Au début, on pense qu’on ne va pas rester. Mais on change seulement de poste, de service.
On veut une vie normale.
Une maison a été achetée, des enfants sont nés.
On s’obstine, on s’arc-boute.
On a mal le jour, on a mal la nuit, on a mal tout le temps.
On tient quand même, jusqu’au jour où l’on ne tient plus.
C’est les articulations qui lâchent. Les nerfs qui lâchent.
Alors l’usine vous licencie.
À moins qu’entre temps on ne soit passé chef, et que l’on impose maintenant aux autres ce que l’on ne supportait plus soi-même. Mais on peut aussi choisir de refuser cela."

{ Grand Prix de la Compétition Française FIDMarseille (Festival International de Cinéma) 2011 }

"Questions de société et cinéma engagé" I Bergerac - Médiathèque I Entrée libre

18h30 - séance 6

UNE LETTRE D'ALLEMAGNE de Sebastian Mez
Allemagne - 2011 - 50 min

20nov_une-lettre-d'allemagne

Le film s'attache à la vie de trois femmes d’Europe de l’Est qui ont quitté leur foyer dans l’espoir d’une vie meilleure, mais pour qui souffrance et exploitation sont désormais le lot quotidien.
Alors que des voix anonymes lisent des lettres relatant les sentiments et la vie de ces femmes, les images du film nous mènent de leurs villes natales jusqu'aux lieux imaginables de leur enfermement et de leurs souvenirs.
Mené d’une manière précise et dense, le film essaie de contribuer à l’élimination de cette horrible traite d’êtres humains.

"Le corps à l'épreuve" I Bergerac - Auditorium espace François Mitterrand I Entrée libre

20h30 – séance 7

OLIMPIADA (Olympics) de Bogdan Dziworski
Pologne - 1978 - 17 min

21nov_olimpiada

Film tourné pendant la compétition de ski pour enfants de Zakopane : première expérience sportive, premier goût de la victoire, et première défaite. Le film adopte d'abord le ton d'un conte de fée : un lapin de neige géant s'occupe des enfants et encourage leurs efforts pour devenir de véritables petits adultes.
Des images splendides d'un cheval font appel à notre imagination, le son d'un chronomètre rythme le film : la communauté joyeuse et épuisée des enfants est prête à grandir…

HOKEJ (Hockey) de Bogdan Dziworski
Pologne - 1976 - 11 min

21nov_hokej

Un documentaire sur le championnat mondial de hockey sur glace de Katowice. Grâce à une étonnante technique cinématographique, nous sommes plongés dans la chorégraphie des actions, admiratifs devant la vitesse, la maîtrise et la pugnacité des athlètes. La brutalité croissante de la compétition s’impose peu à peu à nous. Le cinéaste mêle les séquences de la compétition avec des images d'enfants s'entraînant à l'école de hockey sur glace. Ce contrepoint apporte un sens complémentaire au film, le transformant en une méditation sur la violence des adultes.

SCENY NARCIARSKIE Z FRANZEM KLAMMEREM ( Scènes de ski avec Franz Klammer)
de Bogdan Dziworski, Zbigniew Rybczynski, Gerald Kargl
Pologne, Autriche - 1980 - 20 min

21nov_scenes_ski

Un portrait du célèbre skieur autrichien de la fin des années soixante-dix, Franz Klammer. Scènes de bûcheronnage, images de grandes chutes, sauts dans un opéra, plongeons.  Le cinéaste s'éloigne des normes formelles du cinéma documentaire. Chaque séquence est explicitement mise en scène : le film désigne de manière comique sa propre fabrication dans une scène burlesque où Franz Klammer est filmé sur la neige. Le cinéaste joue avec certains aspects kitsch de la culture autrichienne, se concentrant davantage sur l'iconographie qui entoure le personnage de Franz Klammer que sur la cohérence de la réalité ; le film est néanmoins une allégorie hautement expressive et singulière.

KILKA OPOWIESCI O CZLOWIEKU( A few stories about a man) de Bogdan Dziworski
1983 - Pologne - 19 minutes - 35 mm

21nov_homme-sans-bras

Un film sur le courage, la persévérance et l'humour nécessaires pour surmonter le handicap physique. Le héros, Jerzy Orlowski, est un homme de trente-sept ans qui a perdu ses deux mains à l'âge de douze ans. Malgré cela, il vit comme d'autres ; joyeux, c'est un grand athlète, un artiste étonnant et un père tendre. Utilisant une palette sonore d'une grande richesse et de nombreuses inventions formelles, Bogdan Dziworski fait une parabole sur la cruauté du destin et la force du caractère humain. Un chef-d’œuvre du cinéma polonais.

22h30 – Spectacle – COLLECTIF a.a.O.

L’œil lucide invite le Collectif a.a.O - en compagnonnage avec La gare mondiale-  à élaborer un écho dansé ces projections dans une forme performative inédite.
Par ricochet à l'appel de L'Œil Lucide, le collectif a.a.O (Carole Vergne-Hugo Dayot) s'invente le temps d'une soirée vouée aux soubresauts, aux tressaillements et aux répercussions. Deux mouvements :
"S'corps" par le Collectif a.a.O - performance dansée
"Tout va bien" chorégraphie Cindy Villemin (interprète du Collectif a.a.O)

21nov_collectif-aao

 

"This is music" I Bergerac - La Gare mondiale I Entrée soirée : 8€

19h00 - Concert - GABRIEL HIBERT ET GORP BB LOUISE

22nov_concert_gabriel-gilbert

Gabriel Hibert multiplie les expérimentations sonores au service d'une musique à mi-chemin entre du rock, de la noise et des sonorités plus électroniques, il sera accompagné au chant par Marie Louise Hibert. Une histoire de famille en somme !

http://acidegorp.bandcamp.com

20h30 - séance 8

STEP ACROSS THE BORDER de Nicolas Humbert et Werner Penzel
Angleterre - 1990 - 90 min

22nov_step-across

De 1988 à 1990, les réalisateurs ont suivi le musicien Fred Frith de répétitions en concerts, d’interviews en moments de solitude, des États-Unis en Europe, en passant par le Japon. Au gré de ces voyages et de ces concerts, Fred Frith rencontre d’autres musiciens, parmi lesquels : René Lussier, Iva Bittová, Tom Cora, Tim Hodgkinson, Bob Ostertag et John Zorn.
Tourné en noir et blanc sur pellicule 35 mm, le film cherche à épouser la forme improvisée de6 la musique de Fred Frith. Le film est d’ailleurs décrit par ses réalisateurs comme a ninety minutes celluloid improvisation : 90 min d’improvisation sur celluloïd.

{ Prix Arte du documentaire européen de l’année 1990. Grand prix du festival dei Popoli en Italie 1995 }

23h00 - Concert - POUTRE

22nov_concert_poutre

Rythmique tendue et guitare abrasive c'est la formule gagnante de Poutre. Un noise rock survitaminé impressionnant en live.

http://poutre.bandcamp.com

"Questions de société et cinéma engagé" I La Force - Médiathèque I Entrée libre

20h30 – séance 9

L'ESCALE de Kaveh Bakhtiari
France suisse - 2013 - 100 min – en présence de la monteuse Charlotte Tourrès

25nov_escale

A Athènes, le modeste appartement d’Amir, un immigré iranien, est devenu un lieu de transit pour des migrants qui, comme lui, ont fait le choix de quitter leur pays. Mais la Grèce n’est qu’une escale, tous espèrent rejoindre d’autres pays occidentaux. Ils se retrouvent donc coincés là, chez Amir, dans l’attente de papiers, de contacts et du passeur à qui ils confieront peut­-être leur destin...
Sélections et prix
Quinzaine des Réalisateurs - Festival de Cannes 2013 / Festival International du Film de la Rochelle 2013 / Festival de Lussas - Etats Généraux du film documentaire 2013 / Festival International de Namur 2013, Prix spécial du jury / Festival du Nouveau Cinéma de Montréal 2013 / Festival du Film de Londres 2013 / Festival International du Film de Rotterdam 2013 / Festival du Nouveau Cinéma, Montréal 2013
{ Pris spécial du jury Festival international du film francophone de Namur, Belgique 2013 }